CCU
Communauté Chrétienne Universitaire
bandeau cbc

« Je suis le chemin, la vérité et la vie » (Jean 14 : 6)

10 Raisons de croire á la foi Chrétienne

1. La crédibilité de son fondateur

Le Christ a dit être venu du ciel afin d´accomplir la prophétie, afin de mourir pour nos péchés et ramener á son Père tous ceux qui croient en lui. La logique voudrait qu´il soit ou un menteur, un dément, une légende, ou le Seigneur des Cieux. Les premiers á l´avoir suivi, au 1er siècle, ont tiré leurs propres conclusions. Ils ont dit l´avoir vu marcher sur l´eau, calmer une tempête, guérir des paralytiques, nourrir 5000 hommes avec quelques pains et poissons, mener une vie irréprochable, souffrir une mort terrible, et vivre á nouveau. Durant son ministère, alors que quelques-uns de ses disciples avaient contesté son enseignement et étaient partis, Jésus demanda á ceux qui lui étaient très proches si eux aussi voulaient s´en aller. Pierre lui répondit au nom de tous : " Seigneur, á qui irions-nous? Tu as les paroles de la vie éternelle. Et nous avons cru, et nous avons connu que c´est toi le Christ, le Saint de Dieu (Jean 6 : 68-69).


2. La fiabilité de son livre

Rassemblant les écrits de 40 auteurs, couvrant une période de 1600 ans, le livre sur lequel repose la foi chrétienne raconte une histoire qui commence á la création et prend fin au seuil de l´éternité. L´authenticité de ses références historiques et géographiques est attestée par des découvertes archéologiques. La précision avec laquelle il a été copié, jusqu´á nous parvenir, est confirmée par les manuscrits de la Mer Morte découverte á Qumran. Originaire, non de l´Occident ou de l´Orient, mais du Moyen-Orient - le berceau de la civilisation - la Bible parle aujourd´hui encore, non seulement avec une grande puissance spirituelle, mais aussi avec une précision prophétique convaincante.


3. Son explication de la vie

Tous les systèmes religieux tentent de donner un sens á notre existence. Tous tentent d´expliquer notre soif de savoir, le problème de la souffrance et la fatalité de la mort. Toutes les religions tentent d´appliquer le modèle du cosmos á nos vies individuelles. C´est la foi chrétienne, cependant qui reflète la bienveillante attention portée aux détails, qui est si évidemment présente parmi les espèces et les écosystèmes du monde naturel. C´est le Christ qui nous décrit un père qui prend note de chaque moineau qui tombe á terre, un Père qui compte même les cheveux sur la tête (Mt 10 : 29-31). C´est le Christ qui révèle un Dieu qui montre combien il prend soin de chaque élément de sa création. C´est le Christ qui s´est revêtu de notre humanité afin de ressentir ce que nous ressentons, et de souffrir et mourir á notre place. C´est le Christ qui nous révèle un Dieu qui s´occupe autant de Sa création que l´indiquent la diversité et les détails du monde naturel (Ps 19 : 1-6 ; Rm 1 : 16-25)


4. La continuité avec le passé

La foi chrétienne nous offre la continuité avec nos origines les plus anciennes. Ceux qui croient en Christ acceptent le même Créateur et Seigneur qu´adoraient Adam, Abraham, Sara et Salomon. Jésus n´a pas rejeté le passé. Il était le Dieu des origines (Jean 1 : 1-14). Lorsqu´il a vécu parmi nous, il nous a montré comment vivre selon le plan originel. Par sa mort, il a accompli tout le système sacrificiel de l´Ancien Testament. Et en ressuscitant d´entre les morts, par le salut qu´il nous offre, il a accompli la promesse faite par Dieu á Abraham de bénir toutes les nations en la descendance de celui-ci. La foi chrétienne n´est pas née avec Christ. Une seule et même histoire se déroule de la Genèse á l´Apocalypse. C´est son histoire - et la nôtre (Actes 2 : 22-39 ; 1 Co 15 : 1-8).


5. Son affirmation fondamentale

Les premiers chrétiens ne cherchaient pas á être des dissidents politiques ou religieux. Leurs préoccupations premières n´étaient pas d´ordre moral ou social. Ils n´étaient pas des théologiens reconnus ou des philosophes. Ils étaient des témoins. Ils risquaient leur vie pour faire savoir au monde qu´ils avaient vu de leurs propres yeux un homme innocent mourir et marcher miraculeusement parmi eux trois jours après (Actes 5 : 17-42). Leur affirmation était très concrète. Jésus fut crucifié sous l´autorité du gouverneur romain Ponce Pilate. Son corps fut enterré dans un tombeau scellé, devant lequel des gardes furent postés pour éviter que quelqu´un ne s´approche. Pourtant, après trois jours, le tombeau était vide ; et les témoins risquaient leur vie pour annoncer qu´il était vivant.


6. Son pouvoir de changer les vies

Il n´y a pas que les premiers disciples de Jésus qui aient été transformés de façon spectaculaire. L´un de leurs pires ennemis, Paul, qui avait persécuté les premiers chrétiens est devenu l´un de leur principaux défenseurs (Ga 1 : 11-24). Plus tard, celui-ci méditera sur les changements qui se sont produits chez d´autres encore, lorsqu´il écrit á l´église de Corinthe : " Ne vous y trompez pas : ni les débauchés, ni les idolâtres, ni les homosexuels, ni les voleurs, ni les cupides, ni les ivrognes, ni les insulteurs, ni les accapareurs n´hériteront le royaume de Dieu. Et c´est lá ce que vous étiez, quelques-uns d´entre vous. Mais vous avez été lavés, mais vous avez été sanctifiés, mais vous avez été justifiés au nom du Seigneur Jésus-Christ et par l´Esprit de Dieu. " (1 Co 6 : 9-11)


7. Son analyse de la nature humaine

La Bible dit que les vrais problèmes de toute société sont les problèmes du cœur. Dans notre société, la plus sophistiquée que le monde ait jamais connue, est troublée par des problèmes de préjugés racistes, dépendances, abus, divorces, et maladies sexuellement transmissibles. On aimerait souvent pouvoir croire que nos problèmes ont pour origine l´ignorance, l´alimentation ou le régime politique. Mais á notre génération et á toues les autres, Jésus dit : " Car c´est du cœur que viennent les mauvaises pensées, meurtres, adultères, prostitutions, vols, faux témoignages, blasphèmes. Voila ce qui souille l´homme (Mt 15 : 19-20).


8. Son opinion des réalisations humaines.

De génération en génération, l´homme espère rendre ce monde meilleur. Il a mené des guerres qui devaient mettre fin á toutes les guerres. Il a développé des théories éducatives destinées á produire des enfants instruits et non violents. Il a conçu des technologies á même de le délivrer de l´accablant esclavage du travail. Et pourtant, jamais l´homme n´a été plus proche de ce que le Nouveau Testament décrit comme le temps de la fin, marqué par des guerres et des bruits de guerres, des tremblements de terre, des maladies, la perte d´affection et l´imposture spirituelle (Mt 24 : 5-31 ; 2 Tm 3 : 1-5).


9. Son impact sur la société

Un rabbin charpentier originaire de Nazareth a changé la face du monde. Calendriers et documents datés se font les témoins silencieux de sa naissance. Du haut des toits, sur les colliers ou les boucles d´oreilles, le signe de la croix apporte un témoignage visuel de sa mort. La manière de voir occidentale du monde, qui a fourni la base de la morale sociale, de la méthodologie scientifique et d´une éthique de travail qui a permis l´essor industriel, a ses fondements dans les valeurs fondamentales chrétiennes. Le développement social, que ce soit á l´Est ou á l´Ouest, n´est pas alimenté par les valeurs de l´hindouisme, du bouddhisme, de l´athéisme ou de l´agnosticisme séculaire, mais par son attachement, passé ou actuel, aux valeurs de la Bible.


10. Son offre de salut

Les autres doctrines religieuses proposent des sauveurs qui sont et restent dans leur tombe. Aucun autre système n´offre la vie éternelle en cadeau á ceux qui se contient en Celui qui a vaincu la mort pour eux. Aucun autre système n´offre l´assurance du pardon, la vie éternelle et l´adoption dans la famille de Dieu á ceux qui appellent quelqu´un et lui dont confiance, comme une personne en train de se noyer appellerait un sauveteur á l´aide et lui ferait entièrement confiance (Rm 10 : 9-13). Le salut que le Christ nous offre ne dépend pas de ce que nous avons fait pour lui, mais de notre acceptation de ce que Lui a fait pour nous. Au lieu d´entraînement moral et religieux, ce salut nécessite la reconnaissance, sans détours, de nos péchés. Au lieu de victoires personnelles dans la foi, il nécessite la reconnaissance de notre échec. A l´opposé de toutes les autres options de la foi, le Christ nous demande de le suivre - non pour mériter notre salut, mais en expression de reconnaissance, d´amour et de confiance en Celui qui nous a sauvé (Ep 2 : 8-10).

Si tu n´es pas encore convaincu du caractère raisonnable de la foi en Christ, sache que tu n´es pas le seul. Mais garde á l´esprit les paroles de Jésus, qui nous a dit que nous n´avons pas á dissiper nos doutes par nous-mêmes. Il a dit : " Si quelqu´un veut faire la volonté (de Dieu), il reconnaîtra si cet enseignement vient de Dieu, ou si mes paroles viennent de moi-même " (Jn 7 : 17).

Si tu vois le caractère raisonnable de la foi en Christ, garde á l´Esprit ce que la famille dit á la famille de Dieu : " C´est par la grâce en effet que vous êtes sauvés par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c´est le don de Dieu. Ce n´est point par les œuvres afin que personne ne se glorifie " (Ep 2 : 8-9). Le salut qu´offre le Christ n´est pas une récompense pour nos efforts, mais un cadeau fait á tous ceux qui mettent en lui leur confiance.

Traduit de l´anglais : " 10 reasons to believe in the Christian faith ".